Résultat de la Recherche : abnousse-shalmani

Les exilés meurent aussi d'amour

Les exilés meurent aussi d'amour

« Ma mère était une créature féerique qui possédait le don de rendre beau le laid. Par la grâce de la langue française, je l’avais métamorphosée en alchimiste. C’était à ça que servaient les mots dans l’exil : combattre le réel et sauver ce qui restait de l’enchantement de l’enfance. » Shirin a neuf ans quand elle s’installe à Paris avec ses parents, au lendemain...

Suivez-nous

 

Désinscription

medias