Extrait

Vino business
de Isabelle Saporta

Le 23/09/2016 à 09:12 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782226254795

Editeur : Albin Michel

Prix grand format : 19 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version poche

 

illustration

ISBN : 9782290113202

Editeur : J'Ai Lu

Prix grand format : 6.20 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9782226304070

Editeur : Albin Michel

Prix grand format : 7.49 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Est-il utile d'avoir un parking pour devenir un grand cru classé ?Sur quels critères repose exactement le fameux classement de 1855 des bordeaux ?L'Institut national des appellations d'origine contrôlée - l'INAO - est-il un gendarme ou un garde-champêtre ?Pourquoi les grandes fortunes ont-elles racheté autant de prestigieuses propriétés ?Nous cache-t-on la vérité sur les effets des pesticides utilisés massivement dans les meilleures vignes ?Pourquoi beaucoup de ces grands potentats se livrent-ils des guerres dignes de Clochemerle?Pour la première fois, l'enquête inédite d'Isabelle Saporta, auteur du Livre noir de l'agriculture, dévoile la face cachée de nos vins et la férocité d'un petit monde raffiné où tous les coups sont permis. Car derrière les étiquettes flamboyantes se dissimulent tous les ingrédients d'un impitoyable Dallas hexagonal, animé par une poignée de winemakers rusés, avec ses rivalités, ses haines viscérales, ses intrigues et ses coups bas.Un document explosif sur une des gloires de notre patrimoine protégée par une loi du silence qui a résisté à tous les scandales.

 

Premier chapitre

À tous ces vignerons grands ou méconnus
qui, au quotidien, se battent pour leur vin,
ce livre doit beaucoup.

 

 


Introduction

Nous sommes en 2014 après Jésus-Christ. Tout l’Hexagone est désormais prétendument régi par les lois égalitaires de la République… Tout ? Non ! Une principauté d’irréductibles dieux du vin résiste encore et toujours aux lois du commun. Son nom ? VinoBusiness, l’empire des grands crus classés.
Ce fief richissime ne répond qu’à ses propres règles. Incroyablement roués et matois, ses chefs gaulois ont su les édicter en adoubant leurs grands juges, en cooptant leurs notables et en feignant de se soumettre à des arbitres de carton-pâte.
Ce royaume est à l’image de celui de France dans ce qu’il a de plus noble… Et de plus détestable. Un savoir-faire divin, un extraordinaire sens des affaires au service des intérêts de quelques privilégiés. Une microsociété moyenâgeuse, cruelle mais raffinée, avec ses manants et ses princes. Ses gueux et ses seigneurs.
Sur les terroirs grandioses de la viticulture française se jouent ainsi tous les actes d’une irrésistible tragi-comédie sur fond d’argent roi, avec ses héros, ses mégalos et ses salauds. Car derrière les étiquettes prestigieuses de nos plus grands crus se dissimulent tous les ingrédients d’un impitoyable Dallas hexagonal. Les rivalités vont bon train, les haines viscérales sont ancrées au plus profond de chacun des acteurs de ces petits drames de la grande bourgeoisie. De drôles de personnages décidément prêts aux pires coups bas pour sortir vainqueurs de leurs intrigues.
Mais chut… Le silence est de mise car les enjeux sont colossaux. Le vin, véritable or rouge, est devenu le pétrole moderne. Et personne – ou presque – n’aurait l’outrecuidance de s’élever contre le diktat des quelques roitelets qui imposent leur magistère. Car ceux qui oseraient se rebeller contre les règles tacites de cette société si policée du dehors et si rude du dedans le paieraient de leur bannissement immédiat, autant dire de leur mise à mort économique.
Cet ouvrage est une expédition au sein de ce cénacle fermé où tout se joue à pas feutrés. Un voyage au cœur du raffinement et de la perversité. Une plongée en terres de vin dans les méandres de cette petite république où les critiques sont, trop souvent, devenus des courtisans et où les vignerons ont laissé leur place à des faiseurs de vin volants qui sillonnent le monde pour y porter la bonne parole.
En une trentaine d’années, nos plus grands crus ont ainsi abandonné leur charme suranné pour se métamorphoser en véritables blockbusters qui s’échangent à des prix indécents sur un marché mondialisé. Un placement rentable qui a poussé nos grands patrons à investir massivement dans les vignes, faisant ainsi littéralement flamber les prix des terres. Et disparaître les petits vignerons.
Hier paysan, cet univers s’est aujourd’hui converti au règne du bling-bling.
Prudent, il a su néanmoins dissimuler sous le tapis des convenances tous les secrets gênants de ce joli petit monde. Des pesticides dans nos plus grands crus ? Des classements suspects ? Un État complice ? Des appellations aux critères mystérieux ? Impensable ! Et pourtant…
Le propre des secrets n’est-il pas de toujours ressurgir au moment où l’on s’y attend le moins ?

 

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

vino-business-isabelle-saporta

6326