Extrait

Nous sommes Légion
de Dennis E. Taylor

Le 04/07/2018 à 07:59 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Dennis E. Taylor

Bragelonne

SF & Fantasy

13/06/18

9791028104832

352

17.90..1.77873096...

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9791028104832

Editeur : Bragelonne

Prix grand format : 17.90..1.77873096...

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Bob Johansson vient de vendre sa start-up et va pouvoir profiter de la vie. Tant de lieux à visiter, de livres à lire et de films à voir ! Pas de bol, il se fait écraser en traversant la rue.

Lorsque Bob revient à lui, un siècle plus tard, c'est pour découvrir qu'il appartient désormais au gouvernement. Téléchargé dans un ordinateur, il est pressenti pour devenir une IA capable de se répliquer à volonté, aux commandes d'une sonde interstellaire destinée à la recherche de planètes habitables. Les enjeux sont considérables. S'il refuse cette mission, on l'éteindra et un autre prendra sa place. S'il accepte, il devient une cible de choix. Au moins trois autres puissances se verraient bien envoyer leur sonde en premier, et tous les coups sont permis.

Pour Bob, l'endroit le plus sûr, c'est dans l'espace, le plus loin possible de la Terre. C'est du moins ce qu'il croit...

 

Premier chapitre

J’aimerais dédier ce livre à ma femme, Blaihin, qui me comprend suffisamment pour ne pas s’être enfuie de la pièce en hurlant, et à ma fille Tina, qui est venue compléter notre famille.

 

 

« … mais pour moi, je demeure perpétuellement tourmenté par une terrible démangeaison de lointains et de choses lointaines. J’adore naviguer sur les mers interdites et accoster les rivages barbares. »

Ishmael, dans Moby Dick de Herman Melville 1

 

* * *

 

1. Traduction d’Armel Guerne, éd. Libretto, 2011. (Toutes les notes sont du traducteur.)

 

 

PREMIÈRE PARTIE

 

 

1


BOB VERSION 1.0


— Donc… vous allez me décapiter.

Je regardai le bonimenteur en haussant un sourcil. Je le taquinais. Je le savais, il le savait, et je savais qu’il le savait.

Il me sourit, ravi de pouvoir poursuivre son argumentaire, tant que mon portefeuille et moi continuions à lui prêter attention.

— Monsieur Johansson…

— Appelez-moi Bob. Je vous en prie. Vous ne vous adressez pas à mon père.

Le commercial de CryoEterna – d’après son badge, il s’appelait Kevin – hocha la tête avant de me désigner la grande pancarte sur laquelle était exposé avec des détails macabres le processus de cryogénisation. Je pris le temps de remarquer son costume Armani et sa coupe de cheveux à cent dollars. Il y avait visiblement de l’argent dans le milieu de la cryogénie.

— Bob, il est inutile de congeler le corps en entier. Rappelez-vous, l’idée, c’est d’attendre que les progrès de la médecine permettent de soigner ce qui vous a tué. Lorsqu’on saura ramener votre cadavre à la vie, il est probable qu’on saura aussi vous offrir un corps tout neuf. En fait, ce sera même plus facile que de tenter de rafistoler l’ancien.

C’est suffisamment dingue pour être crédible…

— Très bien, Kevin. Adjugé, vendu. (Je baissai les yeux sur les documents qu’il avait disposés devant moi.) Un acompte de dix mille dollars, des versements annuels, une assurance…

Kevin patienta sagement, me laissant le temps d’étudier les modalités du contrat sans m’interrompre. Ma nouvelle fortune m’était peut-être montée à la tête, mais, après avoir passé dix ans à la tête d’une entreprise d’informatique, je savais qu’il valait mieux éviter de faire quoi que ce soit avant d’avoir tout lu.

Au bout du compte, je jugeai la proposition satisfaisante. Je signai les documents, lui remis un chèque et lui serrai la main.

— Vous faites désormais partie des clients de CryoEterna Inc., me félicita-t-il en me tendant une carte de visite. Gardez-la en permanence dans votre portefeuille. En cas de décès, nous serons prévenus. Dès que la mort sera prononcée, nous…

— Vous me décapiterez.

— Ouais. Et on congèlera votre tête en attendant que la médecine ait suffisamment progressé pour vous ramener à la vie. Les instructions pour établir un fonds en fidéicommis se trouvent dans la notice explicative. (Kevin me tendit une épaisse chemise bleu vif ornée d’un motif en forme de nuage tout juste visible et du logo de la société.) Nous imprimerons les documents officiels et vous les enverrons. Bienvenue à CryoEterna.

 

 

page suivante

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

medias

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

nous-sommes-legion-dennis-e-taylor

6845