Extrait

Les énigmes de l'histoire de France
de Jean-Christian Petitfils ; Collectif

Le 18/02/2018 à 18:55

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Jean-Christian Petitfils ; Collectif

Perrin

18/01/2018

9782262072872

400

21 €

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782262072872

Editeur : Perrin

Prix grand format : 21 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9782262075583

Editeur : Perrin

Prix grand format : 16,99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Sur plus de vingt siècles de notre passé national, vingt récits, par les meilleurs spécialistes, dévoilant ou expliquant des épisodes souvent évoqués et pourtant demeurés mystérieux.
Le 27 septembre 52 avant notre ère, tout était réuni pour que Vercingétorix l'emporte à Alésia sur les légions de César ; or, c'est tout l'inverse qui se produisit. Comment expliquer ce désastre où se joua le destin de la Gaule ? Le 29 mai 1968, le général de Gaulle disparaît ; face au mouvement social, eut-il la tentation de se retirer, et qu'est-il allé dire et faire à Baden-Baden ? Le secret de ces heures capitales n'est pas entièrement élucidé. La grande histoire est faite aussi de ces incidents, hasards et affaires qui ont défrayé la chronique et conservé leur part de mystère tout en influant sur les destinées du pays : épopée de Jeanne d'Arc, Masque de fer, survivance de Louis XVII, exécution du duc d'Enghien, complot de la Cagoule, bien d'autres circonstances tout aussi romanesques et le plus souvent tragiques ont contribué à façonner la mémoire et la légende nationales, et continuent d'intriguer ou de faire rêver. Sur ces vingt épisodes, voici enfin ce qu'il est possible de savoir et de comprendre. Une autre manière d'écrire l'histoire de France.

 

Premier chapitre

Avant-propos

Si les énigmes de l’histoire fascinent tant le public, c’est sans doute parce qu’elles se présentent le plus souvent comme de captivantes enquêtes policières, auxquelles ne manque que le mot de la fin. Nombreuses ont été les études parues depuis le XIXe siècle, époque de la naissance de la critique historique. Certaines s’appuient sur une documentation sérieuse et une démarche rigoureuse – on songe aux travaux du regretté Alain Decaux, qui leur a consacré, en partie, ses talents d’historien et de conteur –, d’autres, au contraire, fantaisistes, mêlent invraisemblances et extravagances, ésotérisme de pacotille et « complotisme » échevelé, le tout relayé aujourd’hui par les rumeurs délirantes circulant sur Internet. Le meilleur et le pire en somme !

L’histoire, et singulièrement celle de la France, regorge de mystères. C’était vrai sous la monarchie absolue, où l’organisation de l’Etat royal avait été conçue pour demeurer dans les brouillards de l’Olympe. « Le secret et le mystère sont un de vos premiers devoirs, je vous prie de vous en ressouvenir », écrivait le 10 février 1710 le ministre Pontchartrain à M. de Bernaville, gouverneur de la Bastille. Mais il en est encore de même de nos jours dans notre régime démocratique où, en dépit d’un désir parfois maladif de transparence, les traditions de dissimulation perdurent. La notion du « Secret Défense », légitime en soi, n’a-t-elle pas couvert ces dernières années bien des turpitudes des pouvoirs publics ?

Personnages énigmatiques, affaires d’espionnage ou d’enlèvement, coups tordus de services spéciaux que l’on s’efforce de passer sous silence, morts inexplicables, crimes politiques ou passionnels, organisations clandestines, les sujets ne manquent pas, souvent envahis par l’irrationnel, les mythes ou les fantasmes qui les défigurent jusque dans leurs dimensions romanesques.

Traités par les meilleurs spécialistes, universitaires, historiens et chercheurs de renom, venus des horizons les plus divers, vingt de ces mystères, depuis la bataille d’Alésia à l’été de l’an 52 avant notre ère jusqu’à l’étrange voyage du général de Gaulle à Baden-Baden les 29 et 30 mai 1968, ont été retenus ici. A partir de documents d’archives incontestables, de témoignages fiables, d’un travail de recoupement d’indices ou de sources nouvelles, ces enquêteurs chevronnés se sont attachés à proposer, sans les imposer, les hypothèses les plus logiques et les plus vraisemblables.

N’en déplaise aux détectives amateurs qui se complaisent dans les ronrons de l’histoire et se copient les uns les autres, une des conclusions à tirer de ce livre est que la recherche avance, que les halos légendaires se dissipent, bref que l’on serre toujours plus près la vérité. Des pièces inédites ou négligées sortent encore des archives, des témoignages nouveaux – pour les affaires les plus récentes – remettent subitement en cause des vérités apparemment bien établies.

 

 

Suivez-nous

 

Désinscription

medias

16

1

les-enigmes-de-l-histoire-de-france-jean-christian-petitfils-collectif

6721