Extrait

Les arches de Walse
de Caroline Duflot

Le 12/06/2019 à 11:43

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Caroline Duflot

Len Editions

12/06/2019

9782411000503

700

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782411000503

Editeur : Len Editions

Prix grand format :

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Sur Walse, Bérellins et Moans vivent ensemble, leur population soudée autour de trois grandes Cités. Au fil des années, leur société commune s'est développée grâce à l'extraction des précieuses navilithes, roches chargées en une énergie très convoitée. Mais les tensions s'accumulent et l'étau de l'histoire se resserre autour d'un monde en souffrance.

Sérine, jeune Bérelline de la Cité d'Orkhamir, entreprend un nouveau voyage en quête de vérité. Sa route croisera le destin d'une Moan en fuite, d'un ancien mineur et d'une Entité vagabonde, à travers les paysages de Walse et les drames qui se jouent à sa surface.

Depuis l'obscurité des Forêts fossiles aux glaces des Monts Siekter, des ruines d'un temps perdu à l'immensité des plaines de l'Est, le monde de Walse s'apprête à livrer tous ses secrets.

 

Premier chapitre

Prologue

 

Le feu crépitant illumine les visages silencieux. Sa lumière étend de longues ombres derrière chacun de nous, des ombres qui dansent doucement avec le lent mouvement des flammes. Autour du groupe, la nuit noire ne permet plus d’apercevoir ni les courbes des collines, ni l’horizon au-delà de l’immense plaine verdoyante qui nous entoure. Seule se laisse deviner la silhouette impressionnante de l’Aérien qui flotte doucement à une vingtaine de mètres, arrimé au sol par de solides cordes et de robustes pieux ancrés dans la terre. Son bois craque en produisant un doux ronronnement, et sa coque se balance et flotte dans la brise. Ses voiles sont repliées, uniques touches claires au sommet des mâts.

Tous nous sommes là, assis autour du feu. L’un le fixe d’un regard vide, une autre dessine de lents cercles avec une de ses serres dans le sol meuble, et un troisième a ses yeux fixés sur la pâle lueur verte de la lune au lever. À mes côtés, mon amie observe sa lame avec attention, la faisant tourner lentement sur sa pointe et admirant le reflet des flammes sur sa surface métallique. Et moi, je regarde chacun d’entre eux. Tout s’est passé si vite ces derniers mois, suite à ma traversée de l’océan. Ma rencontre avec la Bérelline et sa compagne Moan, l’obscurité des Grandes Mines, les glaces éternelles, les déserts épineux, les grandes plaines de l’Est… Tant de paysages, de rencontres. Bientôt, toute cette grande aventure sera terminée. Ce monde reprendra le cours de son histoire, plus serein et plus vivant, et moi, je reprendrai ma route. Leur avenir ne sera bientôt plus le mien. Je ne suis qu’un élément de traverse dans cette histoire.

Je ne crois pas être la seule à me douter de ce qu’il risque de se produire. J’espère seulement… que nous n’avons pas fait le mauvais choix. Mais je ne crois pas. Les Entités sont de curieuses créatures… Une énergie éternelle… qui favorise la vie. Nous réussirons.

Mais profitons encore de ce dernier moment passé ensemble. D’un léger soupir, je me couche sur le côté et abaisse ma tête jusqu’au sol. Rien que le crépitement du feu et le vent dans les herbes. La lumière de la lune. Et l’Océan au-dessus de nous. Une main vient se poser sur ma joue et descend jusqu’à mon épaule. Profiter encore de ce moment… Je ferme les yeux et me laisse doucement emporter par le sommeil.

 

 

Chapitre 1 : Souvenirs fossiles

 

« Les plaines inondées d’Armenor sont vivement déconseillées à tout voyageur ce mois-ci, d’importantes précipitations ont enfoui les terres sous cinq mètres d’eau…

Les champs de Meneri subissent une nouvelle vague de sécheresse, ce qui sera probablement dommageable pour les récoltes de cette année. Les récoltes fruitières devraient quant à elles être avancées de plusieurs semaines…

Le Nova, premier modèle de la troisième génération d’Aérien, a pris son envol aujourd’hui depuis la cité d’Orkhamir. Premier à être doté de la technologie N3, il devrait devenir le cargo majoritaire dans les années à venir. Sa construction n’aurait pas été possible sans les talents de l’architecte Alsid et la capacité de production des Grandes Mines de Myste ouvertes il y a cinq ans…

 

 

page suivante

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

les-arches-de-walse-caroline-duflot

7104