Extrait

La Boîte de Schrödinger 2 - Apocalypses
de Jacques Fuentealba

Le 23/12/2013 à 19:25 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Jacques Fuentealba

Walrus

10 / 05 / 2012

60 pages

0.99 €

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version numérique

 

illustration

ISBN :

Editeur : Walrus

Prix grand format : 0.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Vous ne trouvez pas qu'il y a dans l'air comme une odeur de fantômes, de monstres, de bizarreries, de vampires et d'apocalypses en tous genres? Oui, c'est bien ce que je me disais! Voici donc la nouvelle saison de l' OVNI littéraire made in Walrus: la Boîte de Schrödinger est de retour pour une nouvelle saison, avec aux manettes le formidable auteur d' "Émile Delcroix" précédemment publié chez Walrus, Jacques Fuentealba. « La Boîte de Schrödinger » se veut devenir, toute proportion gardée, l’équivalent textuel de ce que « La Quatrième Dimension » fut pour la télévision il y a quelques dizaines d’années, à savoir un formidable laboratoire de scénaristes, de conteurs, d’auteurs et d’inventeurs. Des auteurs aussi célèbres que Richard Matheson, entre autres, ont travaillé d’arrache-pied à faire de cette série télé la référence en matière de Fantastique. La Boîte de Schrödinger, à sa hauteur, veut prolonger l’héritage, et offre donc aux auteurs désireux d’en être la possibilité de travailler à leur propre saison, avec leurs propres épisodes, dont chacun portera sa patte, son univers propre. En donnant un nouvel éclairage à ce genre injustement boudé qu’est la nouvelle, nous espérons ouvrir la voie à de nombreuses suites. La seule contrainte: proposer au lecteur des univers étranges, décalés, bancals, où le fantastique, la peur et l’extraordinaire surgissent dans notre quotidien pour ne plus jamais nous laisser en paix! Jacques est un auteur déjà bien établi, et le Morse est particulièrement fier de le compter parmi sa fidèle équipe d'auteurs. Auteur de romans prolifique, traducteur à ses heures, il est aussi l'un des écrivains à l'initiative de la Fabrique de Littérature Microscopique. Ce pack regroupe les épisodes "Apocalypses" de la saison 2: "La Troisième Voie", "La Puissance destructrice des mythes", "Sous des cieux de flammes et de cendres" et "Les moins qu'humains".

 

Premier chapitre

 

 

 

Apocalypses

 

 

Ragnarök, Mappō, Armageddon. La fin du monde… Une des plus puissantes angoisses ancrées dans le cœur de l’Homme, mais également l’espérance d’une régénération du monde. Toutes les religions nous présentent leur version grandiloquente, sibylline ou métaphorique des derniers jours de l’humanité.

L’imaginaire n’est pas en reste, qu’il ait recours à l’anticipation ou aux gestes épiques de la fantasy – on pense notamment à Stormbringer de Michael Moorcock ou aux Cours du Chaos de Roger Zelazny – pour déployer de flamboyantes fins du monde.

Ici, les Apocalypses présentées revêtiront souvent le sens étymologique du mot – révélation – pour les personnages emportés dans un maelström de destruction… et, qui sait, pour les lecteurs également ?

 

 

 

 

 

La Troisième Voie

 

Sarah

Ma pauvre Sarah

Je la revois sous la pluie battante, dansant follement, se défaisant de son tee-shirt déchiré et maculé de boue. Je l’avais embrassée sans la connaître. Nous avions passé des heures de débauche et d’ivresse, sous une tente de fortune… La musique continuait jusqu’au bout de la nuit, sans interruption.

C’était Woodstock, c’était 1969. Nous étions vraiment jeunes alors, rien ne semblait avoir de prises sur nous.

Aujourd’hui, décembre 1999, je supporte à peine de la voir, retenant mes larmes avec difficulté. Son regard est plus vide encore que lors de ses pires trips.

— Reviendra pas, ont dit les médecins.

Qu’est-ce qu’ils en savent eux, hein ? Ils ne saisissent pas ce que nous accomplissons, nous prennent juste pour une bande de junkies aisés. La poésie, la transcendance... Qu’est-ce qu’ils peuvent y comprendre ? Hein ?

Pourtant, je sais... Oui

Elle est partie pour toujours

Laissant derrière elle

Cette coquille vide.

Si je pouvais voir là où ses yeux portent, peut-être aurais-je quelque réponse...

Peut-être

Mais je crois plutôt qu’elle s’est égarée hors de la route et qu’elle ne retrouvera jamais le chemin du retour.

Cela fait plus d’un mois qu’elle est comme ça désormais, après que nous avons communié tous ensemble, une dernière fois, pour le nouveau millénaire.

Je ne pense pas que Peter ait mal dosé le « mercure », elle avait déjà supporté beaucoup plus.

Mais il y avait cette nuit-là

Quelque chose de particulier

Nous étions à la fin du chemin

Presque

Le « mercure » nous avait emmenés là où nous n’avions jamais été encore, plus loin que toutes nos avancées en éclaireurs.

Le « mercure »... Peter était la pierre d’achoppement de la communauté avec ses drogues.

Comme les autres membres du groupe, je l’avais rencontré à Woodstock et déjà à l’époque,

Il concoctait

Des cocktails

Exotiques

Et explosifs

Grâce à ses connaissances rudimentaires en chimie.

Aujourd’hui, il enseignait cette matière à l’Université de Berkeley et peu de savants pouvaient rivaliser avec lui dans ce domaine.

Le « mercure » était son enfant chéri et à l’inverse de certaines de ses trouvailles, il ne l’avait jamais fait circuler hors du groupe.

 

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

la-boite-de-schrodinger-2-apocalypses-jacques-fuentealba

2430