Extrait

L’hypnose, comment ça marche ?
de Grégory Schoukroun

Le 06/01/2014 à 13:29

Auteur : Grégory Schoukroun
Editeur : Clément Editions
Genre :
Date de parution : 06 / 2013
ISBN :
Total pages : 44 pages
Prix : 4.99 €
chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version numérique

 

illustration

ISBN :

Editeur : Clément Editions

Prix grand format : 4.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
L’hypnose n’a jamais eu autant le vent en poupe à l’heure où la médecine traditionnelle occidentale montre ses failles et ses limites à des patients en quête de solutions alternatives, plus douces et moins chimiques. Une technique vieille comme le monde mais qui reste aujourd’hui encore largement méconnue. A mi-chemin entre l’éveil et le sommeil, l’hypnose est un état modifié de conscience, à l’image du rêve, de la transe, de la relaxation, de la méditation qui a montré son efficacité sur de nombreuses maladies. De plus en plus utilisée par les médecins à l’hôpital ou en cabinet privé, l’hypnose est souvent préconisée dans le traitement de la douleur, de la migraine, de la perte de poids, des troubles de la sexualité, de pathologies plus lourdes ou encore comme une alternative à l’accouchement sans péridurale. Rhumatologues, gynécologues, endocrinologues, psychologues, généralistes: c’est en effet la première fois qu’une technique médicale remporte l’adhésion d’autant de praticiens différents. Comment fonctionne cette méthode? A quand remonte-t-elle? Qui peut se faire hypnotiser? Dans quels cas peut-on y avoir recours? Que ressent-on en état d’hypnose? Qu’est-ce que l’auto-hypnose? Ce petit manuel répondra de façon claire, simple et concrète à toutes les questions que vous vous posez sur l’hypnose. Notes sur l'auteur: Grégory SCHOUKROUN est médecin, cardiologue de formation, ancien assistant universitaire des Hôpitaux de Paris. Praticien opérateur des techniques les plus modernes, la relation entre le patient et le thérapeute représentent un enjeu capital pour lui. L'activité de soin inclut forcément ce positionnement de deux êtres au milieu du monde, et non plus découpés de toute connexion avec la vie. La prise en charge d'un patient devient globale et intégrée: le psychique et le physique coexistent, la prévention et la cohérence des soins font partie du plan de santé. Sa formation en hypnose thérapeutique complète sa palette et lui permet dans sa pratique quotidienne comme dans ses recherches d'allier les aspirations du thérapeute et celles du patient, dans une vision partagée.

 

Premier chapitre

Qui est hypnotisable ?

 

Nous avons vu que l’hypnose était partout. Il semble maintenant compréhensiblemaintenant d’expliquer que nous sommes tous hypnotisables. 

Oui, nous sommes tous quotidiennement hypnotisés, hypnotisables. Que nous en soyons conscients ou non, que cela dure quelques secondes dans une journée ou bien que l’on y consacre volontairement plusieurs heures, nous évoluons tous entre différents niveaux de veille et de conscience, qui font toute la complexité et toute l’efficacité de l’entendement humain. 

On peut aller plus loin. Nous ne pouvons pas nous souvenir de toute la complexité d’une scène vécue par exemple, pourtant certains détails qui nous paraissaient hors de portée sont inconsciemment incorporés au moment de la vision. C’est au moment de prendre conscience de cette scène que l’insignifiance de certains détails pousse le cerveau à inhiber leur expression. A une terrasse de café, sous le charme d’un interlocuteur ou d’une interlocutrice, j’aurai parfois du mal à me souvenir de la couleur de la chemise d’un voisin, à deux tables de là, par exemple. Pourtant mes yeux voient. Ils sont tombés dessus, le voisin est dans mon champs de vision. Si mes yeux savent, je le sais. Mais tout entier rendu au charme de cette experience intérieure que je vis, j’occulte ce détail qui me semble sans importance. Admettons maintenant qu’un évènement fâcheux arrive dans ce contexte. Sortons de cette transe au cas où un accident de circulation se produit non loin de là par exemple. Soudain l’état de conscience est plus direct. Les détails redeviennent plus visibles, et cette chemise horrible du voisin qui rentre à nouveau dans notre champs de vision, par là où il y a l’accident, est bien jaune. Enfin, nous nous en rendons compte passablement étonnés.  Le savions-nous ?

 

Oui nous le savions. 

Si on nous avait pris à part entre la séance de charme et l’accident de voiture, au comptoir de ce bar, une simple hypnose conversationnelle, un jeu de question - réponse anodin, mais poussé, nous aurait fait retrouver le souvenir du jaune de cette chemise, alors que nous ignorions même l’avoir vue. Ce qui veut dire que nous sommes susceptibles à tout moment de transformer la réalité consciente de notre expérience à notre guise : nous pouvons occulter ce qui ne nous intéresse pas et qui serait un trop plein de messages visuels entrant, ce qui pourrait perturber le rendu énonciatif de l’expérience. Chacun rentre et sort de l’hypnose tout au long de la journée, et expérimente différents états de conscience. 

Nous sommes tous hypnotisables, sans le savoir, comme l’hypnose est un phénomène naturel. 

Comment se fait-il alors que certains sujets répondent à l’hypnose et d’autre non ? Et bien à vrai dire, tous les sujets répondent à l’hypnose. Avec plus ou moins de temps. Avec plus ou moins de séances. Avec plus ou moins de spontanéité ou d’évidence. Avec plus ou moins d’immédiateté. 

 

medias

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

l-hypnose-comment-ca-marche-gregory-schoukroun

2483