Extrait

Il est grand temps de s'éveiller à l'IA
de Coin, Olivier

Le 08/10/2019 à 17:02

Auteur : Coin, Olivier
Editeur : Editions Du Net
Genre : Critiques et essais
Date de parution : 04/09/2019
ISBN : 9782312067988
Total pages : 106
Prix : 15.00 €
chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782312067988

Editeur : Editions Du Net

Prix grand format : 15.00 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Comprendre l'intelligence artificielle pour imaginer demain

L'Intelligence Artificielle est déjà partout et ce n'est qu'un début, autant s'y préparer. Pour faire face à ce défi, l'homme doit en comprendre les enjeux et les limites pour se protéger.
" Il est temps de s'éveiller à l'IA " aborde la genèse de l'Intelligence Artificielle, les enjeux et les opportunités qu'elle fait naître. Avec des témoignages d'experts et des exemples concrets d'applications, ce livre se veut accessible à tous. Il permet de cheminer en se questionnant sur les différentes défis technologiques, éthiques, culturels, sociétaux...

L'Intelligence Artificielle est déjà partout : Google, Facebook, Amazon l'ont adoptée depuis quelques années. Nous avançons inexorablement vers un monde où l'homme et la machine cohabiteront. Ce livre composé de 27 chroniques permet de comprendre l'IA avec des réponses aux questions telles que : l'IA est-elle créatrice ou destructrice d'emploi ? Peut-on faire confiance aux robots ? Peut-on tomber amoureux d'une IA ? Quand l'IA va-t-elle changer l'humanité ?
C'est la première fois, dans notre histoire, qu'une nouvelle technologie évolue aussi rapidement et touche à tous les domaines. Ce livre nous invite à nous poser pour y réfléchir.

 

Premier chapitre
Introduction

L’Intelligence Artificielle génère des peurs, ou fait rêver, en tout cas elle interpelle… Le sujet est passionnant ! Nombreux pensent que l’Intelligence Artificielle (IA) fait partie intégrante de l’avenir de l’humanité. Certains, en mal d’inspiration, voient l’IA comme un Terminator. Il s’agit d’une vision hollywoodienne destinée à générer de l’angoisse, souvent véhiculée par des journalistes en mal d’inspiration. Pour autant les avancées restent spectaculaires et cela en fait un intérêt majeur. C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’une nouvelle technologie évolue aussi rapidement et touche tous les domaines. Ces avancées technologiques sont distrayantes (robots, drones, traductions instantanées…) mais aussi sérieuses. Elles touchent à des questions essentielles et philosophiques : sociales, humaines, éthiques.
Si je vous donne un stylo, vous pouvez en faire ce que vous voulez : écrire des poésies, raconter l’histoire, tenter d’écrire l’avenir. Vous pouvez faire le bien, mais aussi vous pouvez blesser, écrire des fake-news, diffamer. Ce n’est pas la technologie qui est dangereuse mais c’est ce que l’homme en fait. Il en est de même pour l’IA.
Il existe 3 visions de l’Intelligence Artificielle, celle des États-Unis libérale capitaliste : le business, celle de la Chine étatique, contrôlante : la surveillance, et celle de l’Europe régulatrice, protectrice, humaniste. Même si mon plus grand souhait est que l’Intelligence Artificielle profite à l’humanité, il est fort probable que ce sera un condensé des trois visions.
Seule la connaissance permettra d’orienter l’avenir. Il est grand temps, plus que jamais d’apprendre à connaitre tous les visages de l’Intelligence Artificielle. L’IA va révolutionner le monde, ce sera un choc économique, technologique et probablement sociétal, autant s’y préparer.

Saison 1
IA nouvelle forme d’intelligence ?


Depuis quelques années l’informatique a évolué vers les objets connectés. On est passé de l’IT (Information Technology) aux IoT (Internet of Things). C’est une évolution logique et naturelle, essentiellement due aux développements technologiques et à la miniaturisation. Tout est faisable, technologiquement possible, il reste à inventer les usages.
Qu’en est-il de l’avenir ? Maintenant que les IoT sont déployés partout, que va-t-il se passer ?
Les objets connectés ne sont que des capteurs sans aucune intelligence (température, présence, détection, position…). Ces capteurs IoT remontent de l’information sous forme de données (Datas) puis les stockent pour les traiter en temps réel ou en différé. Il existe des algorithmes qui vont gérer, administrer et réagir quand des capteurs sont actionnés. Aujourd’hui, les algorithmes les plus avancés reconnaissent des personnes, des comportements. Ces algorithmes sont aussi prédictifs et balaient de manière exhaustive toutes les possibilités afin de déterminer la meilleure solution. Ce sont des logiciels tels qu’on les connait depuis des décennies. C’est la première étape et aujourd’hui nous y sommes.
L’Intelligence Artificielle (IA) est l’étape suivante, les ordinateurs travaillent d’une autre manière. C’est une gestion statistique des événements, c’est à dire une manière différente de traiter des données. Plus il y a de données, meilleures seront les statistiques. D’où l’importance prédominante des Datas à ce jour. Celui qui possède le plus de Datas aura un avantage certain dans le développement de l’IA. Les gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) auxquels on peut ajouter Microsoft et ibm, sont en pôle position dans le monde occidental, ainsi que les batx (Baibu, Alibaba, Tercent et Xiaomi) pour les asiatiques. La puissance économique de ces grandes entreprises est telle que l’avenir de l’Intelligence Artificielle passera par elles. De là à dire que l’avenir de l’humanité passera aussi par elles, il n’y a qu’un pas…
Voulez­vous être augmenté ? (de l’homme augmenté au transhumanisme)
L’homme corrigé existe déjà depuis longtemps, même si depuis quelques années, le rythme s’accélère. Les bénéfices médicaux apportés comme le pacemaker, les lunettes, l’appareil auditif et le fauteuil roulant sont dans notre vie depuis des décennies. Ils viennent apporter des corrections d’inégalités biologiques. On comprend bien leur adhésion parfaitement louable. Mais faut-il aller au-delà ?
L’homme doit-il être augmenté pour le rendre plus fort, plus rapide qu’il ne l’a jamais été ?
La grande tendance actuelle est de justifier « l’homme augmenté » pour des raisons médicales. Nous parlons ici d’amélioration humaine dans ses gestes, ses sens, ses déplacements, en réalité il s’agit de surmonter les limites actuelles du corps humain avec des moyens artificiels. L’homme augmenté, ce sont par exemple, des exosquelettes qui permettent à un paraplégique de remarcher : comment peut-on s’opposer à ces progrès ? Mais c’est aussi avec un exosquelette similaire pouvoir porter des charges de plusieurs centaines de kilos, et là on dépasse la réalité.
Dans France Diplomatie https://bit.ly/2KIRYrc un article parle de nanoparticules nageant dans des gouttes capables d’améliorer la vision proche et lointaine. Ces nanoparticules corrigent les problèmes de vision les plus courants, tels que la myopie ou l’hypermétropie. On peut aussi imaginer des lentilles permettant de zoomer et d’avoir de la réalité augmentée.
On peut conclure que l’homme augmenté est la projection de l’homme corrigé et le considérer comme une évolution logique inévitable. Cependant, cela va poser des problèmes éthiques car bientôt il ne s’agira plus uniquement de corriger des inégalités biologiques mais aussi intellectuelles. Nous ne sommes plus très loin d’avoir une extension de mémoire du cerveau, une connexion à Internet directe et peut-être des extensions processeurs de calculs. Nous ne sommes plus dans la correction médicale (payable par la Sécurité Sociale) mais, dans une amélioration nécessitant des moyens financiers privés. Le facteur d’égalité se transforme en facteur d’inégalité parce qu’il est utopique de croire que nous serons tous augmentés.
Il ne s’agira plus de corriger pour être tous égaux, mais d’être augmentés pour être meilleurs et plus compétitifs.
Selon moi, l’humanité se développera en 3 grandes tendances :
1) ceux qui ne voudront pas changer, pour des raisons éthiques ou religieuses (tendance passéiste, traditionaliste), ce point va être difficile à tenir, car tout homme souhaite ralentir le vieillissement et corriger les problèmes physiques. Pourtant quand il s’agira d’augmenter l’homme, les traditionalistes se réveilleront.
2) ceux qui voudront être augmentés, mais à quel prix et qui paiera ?
3) ceux qui voudront vivre dans un monde virtuel, transfert de la conscience dans un ordinateur qui gérera l’environnement (tendance future ?).

 

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

il-est-grand-temps-de-s-eveiller-a-l-ia-coin-olivier

7228