Extrait

Entre ciel et terre
de Valerie D. Nivelon

Le 07/06/2019 à 13:55 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Valerie D. Nivelon

Editions Du Net

06/05/2019

9782312066172

314

17 €

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782312066172

Editeur : Editions Du Net

Prix grand format : 17 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
A tous ceux que j'aime et qui illuminent ma vie.
Spécialement à mes parents que j'aime tendrement.
Ces quelques mots pour qu'ils aient le coeur au chaud.
Je ne pourrais rien écrire sans ce qu'ils me donnent.
Et qui me donne envie dire tout ce qui est beau.
Pour eux, ces quelques rimes et ces jeux de mots.

 

Premier chapitre

J’ai oublié le temps

 

J’ai oublié le temps.

Je l’ai perdu, il est en suspens,

Quelque part, derrière ou devant,

Je ne le cherche plus, ni ne le sens.

J’ai oublié les jours

Où l’on court tout le temps,

Où l’on se bouscule, à la bourre,

Dans sa bulle, le cœur gourd

Et exsangue.

J’ai oublié les heures

Qui se déroulent en labeur,

Où les idées déboulent en sueur,

Ou les pensées s’enroulent,

En foule et en ardeur,

Pour s’enfuir vers des ailleurs…

J’ai oublié ces minutes

Où le temps se fait lutte

Pour atteindre ses buts,

Où le temps morcelé chahute les pensées

Qui s’envolent en volutes de fumée

Dans des esprits tout embrouillés.

J’ai oublié ma montre

Pour des temps de gaité, de rencontres,

Pour des temps espacés, sans encombre,

Où les minutes ne sont pas en surnombre,

Affolées… et…

J’ai perdu mon réveil.

J’ai retrouvé le sommeil, l’envie de dormir,

Et je baille aux corneilles de tant de plaisir,

Comme la fleur vient s’ouvrir au soleil

Et respire…

C’est la vie qui se réveille 

C’est la vie qui se réveille :

Son bruit dans nos oreilles

Et soudain l’esprit s’éveille

Sur le monde, ses merveilles.

C’est la vie qui se réveille :

Un bourdonnement d’abeilles.

Le voile de la nuit s’enfuit.

Dans le ciel, le soleil luit.

C’est la vie qui se réveille :

Loin du monde en sommeil

Ou l’on baille aux corneilles.

Rien ne sera plus pareil.

C’est la vie qui dit :

Au revoir à hier.

Bonjour à aujourd’hui.

Pour demain qui espère

Des lendemains qui rient.

Aujourd’hui

On peut faire d’aujourd’hui :

Des heures en couleurs

avec des petits sourires

Des rires, des petits bonheurs.

On peut faire d’aujourd’hui :

Des moments qui font du bien,

Des moments qui rient

Et qui sont sereins.

On peut faire d’aujourd’hui :

Des heures plus sages

On l’on se construit

Car elles sont partage.

On peut faire aujourd’hui :

De tous petits riens

Qui font tant plaisir

Et des grands moments

Qui font les souvenirs.

On peut faire d’aujourd’hui

Des moments de cœur

Qui donnent la douceur,

Des moments de paix,

Des instants parfaits.

On peut partager aujourd’hui

Des moments d’amitié

Qui remplissent de gaité,

Des moments de vie tout court

Qui résonnent comme l’amour.

On peut aujourd’hui

Faire don de soi

Pour semer la joie,

Redonner l’amour reçu

Il n’y a pas de trop perçu.

On peut aujourd’hui :

Dire bonjour à Dieu

Qui sait rendre heureux

Et vivre en charité.

En bref on peut aimer.

On peut aujourd’hui :

Saluer la vierge Marie

Qui éclaire nos chemins

En nous donnant confiance

Et qui nous prends la main

En semant l’espérance.

On peut vivre aujourd’hui

Comme s’il était un don

En n’y voyant que le bon,

Comme s’il était un cadeau,

En n’y voyant sur le beau.

On peut vivre aujourd’hui

Dans un présent plus grand.

Aujourd’hui, demain,

Toute la vie, tout le temps.

Un cœur qui grandit,

Ça n’a pas de prix !

C’est un grand présent

Et c’est bien gratuit !

Une nouvelle année

Une nouvelle année : des rêves éveillés. 

On poursuit son chemin de loin en loin, 

 

 

page suivante

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

entre-ciel-et-terre-valerie-d-nivelon

7098