Extrait

Les héritiers de l'aube t.1 ; le septième sens
de Mc Spare, Patrick

Le 29/05/2014 à 13:40 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782367400778

Editeur : Scrineo

Prix grand format : 16.90 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN :

Editeur : Scrineo

Prix grand format : 9.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Arrachés à leurs époques respectives, de jeunes gens aux pouvoirs occultes latents cherchent à retrouver une mystérieuse Pierre d'Emeraude avant les Forces du mal. Alex, dix-huit ans, australien du XXIe siècle, descendant de Raspoutine ; Tom, douze ans, anglais du XIXe siècle, du sang de Nicolas Flamel ; Laure, vingt-deux ans, française du XVIIIe siècle, parente du comte de Saint-Germain ; Beatriz, quinze ans, espagnole du XVIIe siècle, de la lignée de Nostradamus. Ils sont les quatre premiers Héritiers contraints par un Merlin impitoyable de se lancer dans une course-poursuite à travers les âges. Passant d'une Porte druidique à une autre, ils vont apprendre à se connaître et à maîtriser leurs incroyables talents. Pourtant, que ce soit en pleine Guerre de Cent ans, à la cour de Louis XIV ou dans le San-Francisco des années 1900, le Mal prend bien des visages. Car le démon Hermès Trismegiste qui peut prendre n'importe quelle apparence suit à la trace les Héritiers et peut compter sur l'aide de créatures maléfiques cachées parmi les mortels. Dans cette quête et ce combat pour la survie du monde, il n'y aura pas de quartier. Les Héritiers le savent. Et ils l'acceptent.

 

Premier chapitre

A mon aube Claire

 

1

Entre deux temps

 

Sydney, Australie, aujourd’hui

Alex s’était toujours senti différent. Pas supérieur. Seulement différent. Et cette particularité avait très tôt débouché sur un sentiment de solitude, même au sein de sa propre famille. Sa sœur et ses deux frères menaient une existence classique, entre copains, premiers émois amoureux et études. Ses parents vivaient leur couple et leurs carrières respectives, certes peu excitantes, sans heurts ni surprises. Mais lui ne cessait d’éprouver l’impression étrange de n’être pas à sa place. Enfant, il croyait que ce malaise se dissiperait avec le temps. Maintenant âgé de dix-huit ans, le jeune homme ne se faisait plus d’illusions. Son trouble perdurerait probablement jusqu’à la fin de ses jours.

Bien sûr, il trouvait des motifs de contentement par ailleurs. Moderne et dynamique, sa ville était la première métropole d’Australie et offrait à ses habitants de nombreux attraits culturels et artistiques. Pourvu d’un esprit brillant, Alex avait des amis à sa mesure et son physique avantageux – les grands bruns à yeux bleus délavés n’étaient pas si courants – lui valait parfois de beaux succès féminins. En résumé, une vie très agréable... qui ne suffisait pas à le satisfaire, hélas.

Néanmoins, différence n’étant pas synonyme de passivité, Alex s’évertuait à prendre son destin en main. Depuis près d’un an, il fréquentait une joyeuse bande d’apprentis web-journalistes menée par Willy le Geek, un étudiant hyper doué. Peu emballé par les exemples de ses père et mère – comptable pour lui, secrétaire pour elle –, le jeune homme voulait devenir grand reporter. Du terrain, de l’action, des découvertes, des scandales à révéler… L’idéal lorsqu’on était épris, comme Alex, d’aventure et d’équité.

Trois mois auparavant, Willy avait piraté le site d’une célèbre firme dont le PDG appréciait les prostituées mineures. L’homme s’appelait James Stuart. Un affairiste sans scrupules doublé d’un prédateur. Une semaine après son premier exploit, l’étudiant était parvenu à se brancher sur la ligne privée de Stuart. Il ressortait des échanges saisis que le businessman viendrait personnellement passer commande ce soir.

Si les membres du web-groupe n’étaient guère taillés pour la bagarre, Alex, lui, ne craignait pas ce genre de situation, sans y avoir jamais été confronté. Ni courage hors du commun ni inconscience. Juste un obscur instinct, une lancinante certitude. Encore une fois. Le jeune homme officiait donc ce soir-là au Stardust, une discothèque géante du quartier branché de Newtown. Au trimestre précédent, il n’avait eu aucun mal à se faire engager en qualité de barman tant le petit personnel changeait souvent. L’établissement appartenait à un réseau mafieux exploiteur de filles originaires d’Europe de l’Est. Des centaines de miséreuses attirées par d’alléchantes petites annonces, kidnappées, asservies et contraintes de vendre leur corps. En particulier dans les salons individuels du Stardust, où Stuart et ses fournisseurs se livraient à leur odieux trafic.

 

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

medias

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

les-heritiers-de-l-aube-t-1-le-septieme-sens-mc-spare-patrick

3984