Extrait

La riposte centriste ; pour une alternative crédible et indépendante
de Nataf, Olivier ; Dervaux, Philippe

Le 06/02/2017 à 10:23 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Nataf, Olivier ; Dervaux, Philippe

Editions Du Net

27/01/2017

9782312049977

186

15 €

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782312049977

Editeur : Editions Du Net

Prix grand format : 15 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Le Centre en politique est le royaume du " ninisme " (ni de gauche ni de droite, voire ni de gauche ni de gauche). Un peu à gauche, un peu à droite. Une fois à gauche, une fois à droite. Mais aussi girouette, indécis, ambigu, opportuniste, mou etc. Cette sémantique et ces quolibets peuvent paraitre anodins mais ils décrédibilisent en fait la volonté et la possibilité même d'indépendance du Centre en forgeant des perceptions et des opinions négatives, simplistes et ridicules sur son rôle dans notre paysage politique.
Le Centre doit être une conviction, pas une hésitation. Cette conviction est la volonté inébranlable de créer une troisième voie libérale-sociale, humaniste et démocrate, pro-européenne, pro-peuple et écolo-progressiste qui redonne ses lettres de noblesse à l'engagement politique et à l'action publique. Une voie qui repose sur des idées fortes et porte un projet de société qui se donne pour " mission " d'humaniser le monde de demain.

Avec cet essai, Olivier Nataf et Philippe Dervaux ont l'ambition de démontrer que ce choix volontaire est possible et en proposent les principes directeurs et le cadre programmatique. Ils veulent ainsi motiver ceux qui voudraient bien, mais qui n'osent pas ou n'osent plus y croire, et appellent à une prise d'indépendance intellectuelle et politique du Centre.

 

Premier chapitre

Avant-propos

 

Nous opposons alternative à alternance. La première est indispensable, la deuxième nous fait tourner en rond.

Nous opposons crédible à candide. Le premier doit donner confiance aux citoyens et répondre à leurs craintes, le deuxième est l’image contre laquelle les centristes progressistes doivent lutter.

Nous opposons indépendance à isolement. L’indépendance est une nécessité, l’isolement pourrait en être la conséquence si on ne s’assure pas avant tout que le peuple est avec nous.

L’alternative crédible & indépendante est une force dont la France a besoin.

C’est une méthode, un socle de priorités et d’idées qui, mises ensemble, n’existent dans aucune des formations politiques traditionnelles. Elle va au-delà des solutions d’opposition sempiternelle et abêtissante entre deux camps, ou de distinction par l’agitation, la vocifération et l’extrémisme. Bien plus qu’une alternance, il s’agit donc d’une réelle alternative.

Elle doit reposer sur du fond, du concret, du simple. Un projet de société moderne qui réponde précisément aux attentes réelles de nos concitoyens et dont la crédibilité sera source de confiance.

Elle demande du courage, et une volonté de compétition idéologique vis-à-vis du Parti Socialiste (PS) et de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP), car elle doit s’affranchir de ces deux partis majoritaires. Ainsi seulement vaincra-t-elle son isolement pour devenir pleinement indépendante et populaire.

C’est donc une force unique et libre qui peut s’épanouir au Centre de l’échiquier politique et qui devra s’émanciper à partir des formations centristes existantes et bien au-delà.

En lisant ces lignes, peut-être vous demandez-vous en quoi cette « offre politique » est unique, et pourquoi elle n’est pas majoritaire puisque si nécessaire.

Tout le monde le sait bien, le Centre en politique est le royaume du « ninisme » (ni de Gauche ni de Droite, voire ni de Gauche ni de Gauche), « un peu à Gauche, un peu à Droite », « une fois à Gauche, une fois à Droite »… mais aussi « girouette, indécis, ambigu, opportuniste, mou… ».

Cette sémantique et ces quolibets peuvent paraitre anodins mais sont en fait assassins. Ils décrédibilisent la volonté et la possibilité même d’indépendance du Centre en forgeant des perceptions et des opinions négatives, simplistes et ridicules sur son rôle dans notre paysage politique.

Le Centre doit être une conviction, pas une hésitation. Cette conviction est la volonté inébranlable de créer une troisième voie républicaine, humaniste et démocrate, qui redonne ses lettres de noblesse à ces termes et à l’action publique. Une voie qui repose sur un projet solide, des idées fortes, et pas simplement parce que les partis en place ne nous conviennent pas.

Si cet essai n’a qu’une ambition, c’est bien de vouloir démontrer que ce choix volontaire (et donc pas par défaut) est possible, qu’il repose sur des propositions précises et qu’il est animé par des militants qui ne sont pas là par hasard. Il veut aussi motiver ceux qui voudraient bien, mais qui n’osent pas ou n’osent plus y croire.

 

 

page suivante

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

medias

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

medias

16

1

la-riposte-centriste-pour-une-alternative-credible-et-independante-nataf-olivier-dervaux-philippe

6377