Extrait

L'espoir des Neshov
de Anne Birkefeldt Ragde

Le 08/08/2017 à 11:54 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Anne Birkefeldt Ragde

Fleuve Noir

08/06/2017

9782265116979

352

19.90 €

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782265116979

Editeur : Fleuve Noir

Prix grand format : 19.90 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9782823855876

Editeur : 12-21

Prix grand format : 9.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l'abandon et la famille éclatée.
Seul à Trondheim, Margido s'est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s'épanouir dans sa vie privée. A la tombée du jour, ni les tartines trop riches, ni les soirées dans son sauna personnel ne comblent le vide.
A Copenhague, en revanche, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit. Pris dans le tourbillon des couches, des biberons et des bobos, ils en viendraient presque à s'oublier eux-mêmes.
Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s'interroge sur l'avenir d'une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. A quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux.

Une famille, quatre destins, quatre existences ancrées dans des réalités bien différentes que chacun questionne afin de trouver sa place dans le monde. Mais après tout, la vie n'est-elle pas cette quête permanente portée par l'espoir de trouver sa plénitude ? (Traduit du norvégien par Hélène Hervieu)

 

Premier chapitre

Rappel des événements précédents et des personnages

 

La ferme Neshov

Elle est située près de Trondheim au bord d’un fjord où l’on peut se baigner en été. On y accède par une large allée bordée de magnifiques érables, symboles de la prospérité passée de la famille Neshov. L’ensemble est composé de trois grands bâtiments principaux : une longue bâtisse traditionnelle qui constitue l’habitation principale, une grange où le stock de cercueils de Margido a remplacé depuis longtemps les montagnes de paille et enfin une étable transformée en porcherie, aujourd’hui abandonnée. Les terres qui l’entourent sont désormais exploitées en fermage.

Le tout appartient à Torunn par héritage, cette dernière étant l’unique enfant de Tor, le propriétaire précédent.

 

Tallak Neshov

Le grand-père. Digne représentant de la prospère paysannerie norvégienne, il est une force de la nature et doté d’un extraordinaire charisme. De son vivant, la ferme produisait en abondance du lait, du blé, des fraises. Héritier de la ferme Neshov à la mort de son père, Tallak était marié et père d’un fils, Tormod, censé lui succéder selon une tradition immémoriale. Tout semble écrit et pourtant Tallak Neshov est à l’origine d’un terrible secret de famille qui n’est révélé que longtemps après sa mort.

 

Anna Neshov

Jeune fille de ferme devenue la maîtresse de Tallak, elle épouse Tormod, le fils de celui-ci, et donne naissance à trois garçons dont l’aîné, Tor, assure la continuité de l’exploitation après la mort de son grand-père. Maîtresse femme au caractère bien trempé, elle dirige la ferme et éduque ses enfants d’une main de fer sans jamais compter sur son mari, confiné à sa chambre et à la cuisine. Pourtant, lorsque Anna quitte ce monde, sa famille est éclatée, ses fils ne se voient plus et elle a à peine entrevu sa petite-fille. À son enterrement, ces derniers se trouvent réunis pour la première fois depuis près de vingt ans. C’est aussi ce même jour que le terrible secret de la famille Neshov est dévoilé à ses membres.

 

Tormod Neshov

Fils de Tallak, il est contraint de consentir à un mariage de raison avec Anna, la maîtresse de son père. De leur union naissent trois enfants, Tor, Margido et Erlend. Méprisé, étouffé et dominé par son épouse à cause de son inavouable homosexualité, Tormod reste prisonnier de son mariage toute sa vie et se mure dans le silence, cloîtré à Neshov. Replié dans le souvenir du jeune soldat allemand dont il était amoureux pendant l’Occupation et dontil garde pieusement une photographie usée par le temps, il ne s’évade que dans la lecture d’ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale. À la suite de la mort d’Anna puis de Tor, il quitte à quatre-vingts ans la ferme pour une maison de retraite, où il retrouve enfin la paix, la dignité et le goût de vivre.

 

Tor Neshov

Fils aîné de Tormod et d’Anna, il est l’héritier et à ce titre s’occupe de l’exploitation agricole. Telle est sa charge, son destin. Sur l’injonction de sa mère, il a abandonné l’élevage bovin au profit de l’élevage porcin et s’est découvert une véritable passion pour cet animal carnassier mais intelligent et affectueux. Il ne vit que par et pour ses porcs. Tor a été brièvement marié. De cette union est née une fille, Torunn, qu’il connaît à peine. C’est seulement à la mort de sa grand-mère Anna que Torunn revient à Neshov. Le père et la fille se rapprochent alors autour de leur amour commun de la race porcine, à tel point que Tor se prend à rêver qu’elle assure la relève. Lorsqu’il comprend qu’il s’est illusionné, il met fin à ses jours auprès de Siri, sa truie favorite, lui offrant par là même un délicieux repas d’adieux.

 

 

page suivante

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

l-espoir-des-neshov-anne-birkefeldt-ragde

6494