Extrait

Fiona
de Melan, Eve

Le 26/12/2014 à 11:58 - {TOTAL} commentaire{S}

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782312025421

Editeur : Editions Du Net

Prix grand format : 16 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
1307, ce contexte moyenâgeux intolérant et misogyne n'est pas favorable à Fiona, la descendante de la famille d'initiés que nous suivons depuis la préhistoire, dans la saga anthropologique " Des Lumières dans la Nuit ". Elle a la malchance de rencontrer un moine vicieux et vindicatif qui va la persécuter ainsi que sa fille Flore. Nous vivrons avec elle dans cette Provence si différente de la France du nord : les villageois se sont déjà regroupés en communautés prêtes à défendre leurs droits et à en découdre avec leurs seigneurs, même devant la justice comtale. Elle va vivre des aventures où elle côtoiera des moines éclairés, des Templiers, des prostituées, de riches bourgeois, l'injustice, la maladie, la mort,. Mais où l'amitié et l'amour garderont toujours autant d'importance. Même dans les moments les plus sombres, brillent toujours des lumières dans la nuit. N.B.) Chaque roman de la série " Des lumières dans la nuit ", peut se lire isolément. Nous retrouvons la même famille au cours des millénaires mais les histoires sont indépendantes.

 

Premier chapitre

FIONA

Des lumières dans la nuit 3

 

 

Avant-Propos

1307, la Provence n’est toujours pas française, elle dépend du Saint Empire Romain Germanique. Elle est dirigée par le Comte Charles II d’Anjou qui passe son temps à guerroyer en Italie pour défendre son royaume de Naples et de Sardaigne. Mais c’est l’Église qui détient la plupart des terres et un pouvoir immense. L’Inquisition, toute puissante, détermine ce qui fait partie du dogme et ce qui est hérésie. Nous sommes à la veille de l’arrestation des Templiers. Les femmes sont quantité négligeable. Qu’elles soient nobles ou paysannes, elles ont très peu de droits, elles dépendent complètement de leur père, puis de leur mari. Mais à cette époque, contrairement à ce qui se dit fréquemment, il y eut peu de procès en sorcellerie. C’est un siècle plus tard et surtout à la Renaissance qu’ils furent très fréquents. Ce qui n’empêche pas quelques illuminés ou, comme dans notre histoire, des personnes ayant des intérêts divers, d’accuser leurs antagonistes d’hérésie voire de sorcellerie. 

1307, ce contexte moyenâgeux intolérant et misogyne n’est pas favorable à Fiona, la descendante de la famille d’initiés que nous suivons depuis la préhistoire, dans la saga anthropologique « Des Lumières dans la Nuit ». Elle a la malchance de rencontrer un moine vicieux et vindicatif qui va la persécuter ainsi que sa fille Flore. Nous vivrons avec elle dans cette Provence si différente de la France du nord : les villageois se sont déjà regroupés en communautés prêtes à défendre leurs droits et à en découdre avec leurs seigneurs, même devant la justice comtale. Elle va vivre des aventures où elle côtoiera des moines éclairés, des Templiers, des prostituées, de riches bourgeois, l’injustice, la maladie, la mort,… Mais où l’amitié et l’amour garderont toujours autant d’importance. 

Même dans les moments les plus sombres, brillent toujours des lumières dans la nuit. 

NB) Chaque roman de la série « Des lumières dans la nuit », peut se lire isolément. Nous retrouvons la même famille au cours des millénaires mais les histoires sont indépendantes. 

 

 

1. Innocentes

 

– Flore, ne t’éloigne pas, la forêt est dense ici, tu risquerais de ne plus me voir. 

– Ne te soucie pas, Maman, si je ne te vois, je t’entends. 

– Il y a suffisamment de fleurs le long du chemin ! Cette année les pluies de début de printemps ont été abondantes, les violettes et les pâquerettes sont nombreuses. 

– Bouh ! 

La fillette sauta devant sa mère comme un lutin malicieux, ses cheveux blonds piquetés de fleurs violettes et blanches. Fiona ne put s’empêcher de rire. 

– Coquine, les fleurs ne sont point pour tes cheveux mais pour mes médecines. 

– Oh, mes cheveux ne les gâtent pas ! Regarde, après il suffit de les secouer. 

Et de joindre le geste à la parole, elle agita sa tête au-dessus du panier, en une pluie odorante. 

 

 

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

fiona-melan-eve

5497