Extrait

Et si l'on se disait qu'il fait bon vivre en France
de Jean-Claude Michel

Le 05/12/2016 à 17:09 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

Jean-Claude Michel

Editions Du Net

02/11/2016

9782312048789

112

13 €

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782312048789

Editeur : Editions Du Net

Prix grand format : 13 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
" Et si l'on se disait qu'il fait bon vivre en France " n'est pas un livre porteur d'un message politique ou destiné à servir une cause, c'est une manière optimiste et positive de regarder ce qui chez nous, en France n'est pas si mal que cela.

 

Premier chapitre

La France est une démocratie

La Francedispose d’une constitution qui offre des garanties à ses citoyens et des droits élémentaires comme la liberté et l’égalité.

Démocratie, c’est l’opposé de dictature et de tout ce que ce type de régime représente en termes d’interdits, de restrictions de liberté, de dénonciations, de représailles, de droit de vie et de mort, de misère mentale.

Or, dans le monde, des pays et leurs habitants vivent sous le joug de dictateurs et de privation de libertés élémentaires.

Rien que pour cela, il fait déjà bon vivre dans notre pays…… même si, de temps en temps, un chef de gouvernement fait usage du 49.3 et comme disent les journalistes ou les membres de l’opposition, « passe en force ».

Rien que le fait de pouvoir dire cela est déjà une preuve de liberté : liberté de la presse, droit à l’opposition de s’exprimer.

Et d’ailleurs, la disposition dite « article 49.3 » existe et est encadrée par la constitution ce qui en soit est une garantie.

La France, notre douce France, est gouvernée par un Président de la République, élu au suffrage universel, pour un mandat de cinq années. Il n’est donc pas en poste à vie ou jusqu’au coup d’état armé et violent déclenché par un dictateur envieux de pouvoir. Il est élu par le peuple. C’est quand même plus cool la France.

L’élection du Président de la République intervient au terme d’une campagne électorale pendant laquelle tous les partis politiques ont la possibilité de s’exprimer et de conduire campagne. En France, l’opposition n’est donc pas muselée. Je pense que dans certains pays l’opposition aimerait bien disposer de tels droits.

Chaque citoyen français de plus de 18 ans a le droit de vote. C’est magnifique, avoir le droit de voter, avoir le droit de pourvoir librement exprimer un choix, à bulletin secret, dans le cadre d’un scrutin non truqué. Certains habitants du monde en rêvent ou en rêveraient s’ils connaissaient l’existence de telles pratiques démocratiques.

En France, le débat politique est omniprésent, permanent. Les lois et les grandes décisions sont, sauf exceptions, discutées au niveau de deux instances : la chambre des députés et le Sénat. Des membres élus, pas des personnes ou des prête-noms désignés par le dirigeant suprême ou ses hommes de main.

Chez nous, le Président peut difficilement se comporter en dictateur et imposer sa loi. Toute disposition législative qu’un parti d’opposition n’estimerait pas conforme à la constitution, peut faire l’objet d’une demande d’examen par le Conseil Constitutionnel qui dispose du pouvoir de demander à l’État de corriger son texte.

L’opposition politique peut exister librement, contester une politique, une mesure, voire demander au gouvernement de s’expliquer.

Dans certains pays la pratique de la démocratie est très différente ; l’opposition est soit interdite, soit muselée, soit contrôlée. Et le mot « contrôle » est peut-être un peu faible.

 

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

medias

16

1

et-si-l-on-se-disait-qu-il-fait-bon-vivre-en-france-jean-claude-michel

6357