Extrait

C'était la fronde ; Condé, Retz, la Rochefoucaud, la Grande Mademoiselle... ils voulaient changer la France
de Jean-Marie Constant

Le 16/05/2016 à 08:48 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782081352544

Editeur : Flammarion

Prix grand format : 25 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN : 9782081381254

Editeur : Flammarion

Prix grand format : 19.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
Plusieurs France l'une contre l'autre, un pays en pleine implosion, un pouvoir sans légitimité. Dans le registre des grandes passions françaises, la Fronde (1648-1652) occupe une place clé. Alors que Louis XIV n'est encore qu'un enfant, sa mère Anne d'Autriche règne avec le cardinal Mazarin, un Premier ministre trop puissant aux yeux de l'opinion outrée par la pression fiscale et les dépenses continuelles pour financer les guerres. Une situation explosive qui met le feu aux poudres dans la France entière. La colère soulève les Parisiens mais aussi les princes de sang et les parlements en région. Qui sont ces frondeurs qui voulaient changer la France ? Jean-Marie Constant reprend le fil des événements à la recherche des esprits pensants de ce moment de l'histoire française. La Rochefoucauld, le prince de Condé, les grandes princesses, les juges, tous entendent agir pour le bien public. Les idées fusent. Inspirés par une intense volonté d'action, les Frondeurs prennent les armes contre le pouvoir. Quel fut le sens de cet engagement ?, interroge l'historien. Son enquête le mène sur des chemins de traverse où la littérature vient guider le pas des insurgés. Nourris d'aventures livresques, ils vivent la Fronde comme un roman ou une tragédie de Corneille, tout en jouant avec la mort sous les regards terrifiés de l'enfant roi. À la fin, la France ne sera pas réformée mais plus rien ne sera comme avant.

 

Premier chapitre

 

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

16

1

c-etait-la-fronde-jean-marie-constant

6242