Extrait

220 satoris mortels
de François Matton

Le 20/08/2014 à 19:21 - 0 commentaire

Auteur :

Editeur :

Genre :

Date de parution :

ISBN :

Total pages :

Prix :

chaPitre.com title=
  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Version grand format

 

illustration

ISBN : 9782818017586

Editeur : P.O.L

Prix grand format : 18.50 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Version numérique

 

illustration

ISBN :

Editeur : POL Editeur

Prix grand format : 12.99 €

 

Acheter le livre
avec chaPitre.com

Résumé du livre
220 satoris mortels: un livre qui serait l'envers de toute histoire. Pas de personnage identifiable, pas de narrateur, pas de récit linéaire. Et pourtant: des visages, des corps, des situations, des moments de crise, du désir, et même du suspens (que se passe-t-il au juste? chance ou malchance? dans quel sens tourne le vent? comment cela va-t-il se finir? ). Des instants se succèdent qui sont autant de basculements dans l'espace indistinct qui se tient à l'arrière-plan de toute histoire. Succession de micro expériences verticales, moments de repos infini ou d'angoisse, collection d'instants charnières où le temps et l'espace semblent se jouer de nous. 220 bascules dans l'ordre des jours et le désordre des affects ;220 pertes de soi pour une plus grande présence de tout ;220 faux souvenirs, comme autant de trouées au travers de la perception familière ;220 occasions d'ajouter d'autres vies à la sienne ;220 opportunités de dénicher de nouvelles dimensions en germe dans le pathos terreux de la dépression ordinaire ;220 façons de s'en sortir contre toute attente, quand il ne semble plus y avoir d'issue possible. Pour cela le dessin (central) forme une clé au même titre que le texte (minimal). De l'un à l'autre, du dessin au texte et du texte au dessin, ce qui se joue est la possibilité de lier toujours différemment ce qui n'a initialement pas vocation à l'être. Et, partant, de délier certaines attaches où l'on se laisse si facilement attraper si l'on n'y prend garde.

 

Premier chapitre

 

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

medias

critiques

critiques En territoire Auriaba, 4ème roman de Jérôme Lafargue

critiques "La peinture est une chose intellectuelle"

critiques Don Quichotte par Rob Davis : Cervantès plus vivant que jamais

critiques Kierkegaard et la sirène

Suivez-nous

 

Désinscription

medias

16

1

220-satoris-mortels-francois-matton

4527